Parti pour faire danser les filles de l'Isle sur la Sorgue, le vieux ménétrier Basile s'endormit à l'ombre un chaud jour, sur le chemin de Vaucluse. Apparut une nymphe qui, belle comme l'onde claire, prit la main du dormeur et le conduisit au bord de la vasque où s'épanouit la Sorgue.Devant eux, l'eau s'entrouvrit et les laissa descendre, entre deux murailles de liquide cristal au fond du gouffre. Après une longue course souterraine, la nymphe, au milieu d'une souriante prairie, semée de fleurs surnaturelles arrêta le ménétrier devant 7 gros diamants. Soulevant l'uns d'eux elle fit jaillir un puissant jet d'eau. Voilà, dit-elle, le secret de la source dont je suis la gardienne, pour la gonfler je retire les diamants, au septième, l'eau atteint " le figuier qui ne boit qu'une fois l'an " et elle disparue en réveillant Basile.
 
 
Frédéric Mistral
 
 
 
 
 
 
copyright 2007 © Webmaster Roch-Thy