Etrange son qui demeure en moi, et meurt dans l'âme du poète,

Oh! Chère mère toi aujourd'hui si tranquille et muette,

Hier déjà tu savais te taire, et dire tant de choses à cœur ouvert...

Joie qui jaillit de mon cœur, et tous ces instants de bonheur,

Ou sont-ils passés à présent ?

Toi qui pleures dans mes bras, tu te rends.

Vingt ans à rire auprès de toi, et un jour tout s'écroule sans toi.
 
 
 
 
 
 
copyright 2004 © Webmaster Roch-Thy