- L'hôpital un havre de paix :

Au Moyen Age, L'Isle comptait cinq hôpitaux. Dans une tendance générale à vouloir limiter le nombre des petits établissements, l'évêque de Cavaillon ordonna en 1387 leur regroupement en un seul. Ce devint l'hôpital des frères Mineurs qui fonctionna jusqu'en 1685, date de son transfert à l'emplacement actuel. Les bâtiments, quant à eux, furent érigés sur les plans de Jean-Baptiste Franque par le l'islois Esprit Brun et ses deux fils Jean-Ange et Esprit-Joseph entre 1746 et 1757. Après avoir traversé le hall où vient se greffer l'escalier monumental à l'impériale, on rejoint un délicieux jardin qui sent bon le tilleul et la lavande. L'allée nous mène jusqu'à la monumentale fontaine, édifiée en 1768 par Jean-Ange Brun, dont la fraîcheur ajoute quelque agrément, surtout en plein été, à cette échappée apaisante. La pharmacie a conservé ses boiseries du XVIIIe siècle, ses pots de Moustier et un énorme mortier de bronze. Parfois, la chapelle résonne qu'un office vespéral. Grâce aux libéralités de l'abbé Louis de Sade, ce lieu plein de charme fut restauré. Qu'il en soit remercié. Une fois dehors, deux roues plus haut, nous trouverons la chapelle des Pénitents Blancs édifiée en 1742 par Brun Cadet, puis dans la rue Danton, le plus ancien couvent des Ursulines de France, dont on peut admirer l'entrée.
   
 
 
 
 
copyright 2006 © Webmaster Roch-Thy