Notre Faire-Part.
 
 
- Séjour du 28 mai au 09 juin 2009.
 
 
     
Remise de la dote. Accueil dans la famille. Soirée Rue Princesse.
 
 
Me voici de retour à Abidjan en cette fin de journée, ma douce m'attendait avec impatience à la sortie de l'aéroport, des retrouvailles tant attendu. Un grand évènement nous attend, mais avant cela il me faut remettre la dote comme veut la coutume. Des pagnes Kita, pagne Babaguida, brebis, sacs de sel, et quelques billets feront l'affaire pour conclure l'accord d'un droit au mariage. Après la rédaction de l'accord et enregistrement de la dote devant témoins, une lecture sera effectuée pour obtenir l'approbation général, cette dote ce terminera par un repas familial.

Nous avons prévu deux cérémonies pour les raisons suivantes :
Le mariage civil est surtout un mariage symbolique, il se pratique de plus en plus souvent en Côte d'Ivoire pour des raisons administrative, et c'est d'ailleurs le seul reconnu par l'ambassade de France.
Le mariage coutumier, est considéré comme un mariage d'engagement et d'intégration d'un clan familial à un autre, les modalités ce pratiquent suivant l'éthique familiale. Les Ivoiriens étant très attachés à leurs coutumes c'est le mariage par excellence.
 
 
Cérémonie civile samedi 30 mai.
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce jour attendu est enfin arrivé. Nos invités nous attendaient devant l'hôtel du district d'Abidjan, le temps à l'orage mit la mariée légèrement en retard,comme nous étions les derniers à passer devant Madame l'adjoint au maire pour formuler nos vœux cela ne porta aucunes gênes. Quelle belle assemblée, et surtout qu'elle était magnifique la mariée à son arrivée. La lecture d'usage des textes de loi et le consentement de nos vœux fut échangés devant nos témoins. Après cela, nous avons pris la direction du parc de l'hôtel Ivoire pour faire une série de photos pour notre album souvenir, ainsi de donner le temps aux invités d'arriver avant nous à l'Hôtel Assonvon pour le déjeuné nuptial. Une noce magnifique, mets servit à volontés, suivit de musiques pour le bal, avec danses de coutumes qui font parties d'un mariage africain. L'heure est passé bien vite pour cette journée, déjà les premiers invités souhaites rentrer, c'est le signe pour nous les jeunes mariés de nous retirer et partir nous reposer à l'hôtel pour la deuxième journée de fête qui nous attends.
 
 
Mariage Coutumier dimanche 31 mai.
 
 
 
 
 
 
Notre deuxième journée de noce est par principe réalisée avec le passage devant le prêtre, malheureusement l'église romaine ne reconnait pas le divorce, mais cela n'a pas enlevé à ma douce, la volonté de réalisé cette fête coutumière. Étant prêt, nous sommes allez prendre quelques photos avec les Tam-tam Parleurs, un lieu symbolique de Port-Bouët qui permet à nos invités d'être arrivés avant nous à l'hôtel Bonne Compagnie pour le repas familial. À notre arrivé nous sommes accueilli avec fanfare et chants, sur un pas de danse rituelle nous nous lançons dans cette assemblée, quelques minutes plus tard nous prenons place à la table d'honneur. Un repas certes rustique mais délicieux cuisiné par les sœurs et nièces de mon épouse. En cours du repas nous nous sommes retirés pour nous détendre et changer de tenus, comme la veille un repas servit à volonté sous un fond de musique, avec un bal ou les mariés se retrouvent à pratiquer une danse spécifique à l'union. Les heures passent il faut penser à partir, sous les chants des jeunes filles et des derniers accords des musiciens ce clôture ces deux jours de noces qui seront des souvenirs inoubliables.
 
 
       
Hôtel Assinie. Un pêcheur. La lagune Ébrié. L'embouchure.
 
 
       
Hôtel Assinie. Hôtel Assinie. Le manioc. Bananier et palmier à huile.
 
 
Une fois que l'acte de mariage fut obtenu, nous avons déposé notre dossier pour une demande d'enregistrement de notre union à l'ambassade de France. A compté de cet instant notre temps libre nous appartenaient pour faire notre petit voyage de noce. Au matin nous nous rendons à la gare routière de Treichville, pour prendre un minibus qui nous permettra de nous rendre à Assinie Mafia. Un coin magnifique, ou l'on trouve une eau limpide, un paysage paradisiaque. Marcher main dans la main le long de la plage au couché du soleil, une vue imprenable sur l'océan du golf de Guinée. A notre retour vers Abidjan, nous avons fait une escale à Bonoua, rendre visite à une connaissance et récolter quelques cabosses de cacaoyer.
 
 
     
 
 
 
 
copyright 2009 © Webmaster Roch-Thy