Un village fortifié du XII siècle
 
Situé dans le sud du département de la Lozère, à la porte des Cévennes à presque 900 mètres d’altitude, la Garde Guérin doit son existence au chemin de Régordane.
 
Le Chemin de Régordane
C’est le nom donné au chemin qui, au Moyen-Age, traversait les Cévennes et reliait la Méditerranée au Puy-en-Velay, en passant par Nîmes.
 
Le pré de la foire
La foire se tenait à l’entrée du village, près de la porte du Rachas, sur un grand pré, que l’on appelle aujourd’hui encore, le pré de la Foire.
 
Les remparts et fossés
Si l’on en juge par les parties conservées, mais découronnées, la hauteur des remparts devait atteindre 8 à 10 mètres. Leur épaisseur est, en moyenne, de 1,65 mètre.
 
La Porte Saint-Michellemont ou Porte Saint-Michel
Cette porte d’entrée dans La Garde est aménagée dans l’enceinte des remparts.
 
Les gorges du Chassezac
C’est dans des gorges profondes de granit que le Chassezac se faufile à 400 mètres sous le plateau de La Garde-Guérin.
 
Le Lavoir de la Fontaine
Les femmes du village allaient rincer leur linge au lavoir de la fontaine, en bas du village, sous la porte du Rachas, tout près des abreuvoirs.
 
Le Château
Le château, dont on peut voir des pans de murs qui ont résisté au temps et à l’incendie de 1722, a été bâti au XVIème siècle.
 
La tour
La tour de la Garde Guérin est le donjon médiéval du château. De plan carré, elle est haute de 21,50 m et a 4 étages dont 3 voûtés.
 
L’église Saint-Michel
A l’Est de la tour se dresse la très belle église romane, dédiée à Saint-Michel, patron des Chevaliers Pariers.
 
Le pan du roi
Le pan du roi sépare les maisons que les Chevaliers Pariers avaient fait bâtir au Moyen-Age.
 
L’auberge Régordane
Cette ancienne demeure seigneuriale date du XVIème siècle. Cette maison était la plus grosse ferme du village.
 
La maison Fraisse et l’inscription sur la pierre
Cette belle maison se trouve le long de la rue principale, qui traverse le village entre la porte du Rachas et celle de Saint-Michellemont.
 
Le Four à pain ou Four banal
L’existence d’un four commun dans le village de La Garde est mentionnée dans un texte du début du XIIIème siècle.
 
La Croix du Chemin de Fer
Cette croix en fer forgé, érigée sur la place de l'église, a été offerte, en 1865, par l'entreprise du chemin de fer lors de la construction de la ligne Paris-Marseille, par Clermont-Ferrand.
 
 
Son site : La Garde-Guérin
 
 
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         
 
 
 
 
copyright 2017 © Webmaster Roch-Thy